22 décembre 2010

13/

Le réveillon de Noel se passa sans encombre particulière. Cassidee n'osait plus croiser le regard inquiet de sa grande soeur, mais elle essaya malgré tout de faire bonne figure. Pourtant... Un grand vide, que toute la nourriture installée sur la table n'arrivait pas à combler, restait encré dans son être. Marie remarqua les yeux attristés de sa fille. Elle hésitait à lui parler, de peur de la voir se refermer, mais elle se doutait que l'étrange garçon aux yeux d'or y était pour quelque chose, et desespérait de ne pouvoir lui offrir.

Cassidee alla se coucher après avoir laisser sa mère la serrer contre elle. Quelques minutes plus tard, le corps allongé de sa grande soeur vint se glisser dans son lit.

- Je t'aime tite soeur, chuchota-t-elle.

- Moi aussi Crys'... Moi aussi.

L'instant d'après le souffle paisible de la jeune fille indiqua à Cassidee qu'elle s'était endormie. Cette dernière se tourna sur le côté, tournant le dos à cette porte qui l'obsedait. Elle se laissa guider dans ses souvenirs embrumés.

Crystal sentit sa soeur remuer dans son sommeil. Cela faisait plus d'une heure qu'elle était réveillé à écouter les gémissements de sa cadette, et ce nom qui revenait souvent. Le nom du garçon dont parlait Marie en revenant de l'hôpital. Alex? Oui c'était ça. Mais Crystal se moquait bien de son nom. Elle refusait simplement qu'un garçon s'approche de nouveau de sa soeur. Non, elle ne le permettrait pas. Après tout, c'est elle qui l'avait trouvé ce jour là.

Elle était rentré plus tôt des cours, son professeur d'anglais étant absent. Elle avait même été surprise de voir le sac de Cassidee lancé à la hâte dans le hall. Tellement précipitement que toutes ses affaires s'étaient déversées sur le sol. Pourtant, cela n'avait pas choquée Crystal sur le coup... Elle a monté les escaliers en chantonnant une chanson entendue dans le bus, puis en sautillant, elle s'était dirigée vers la porte de Cassidee. C'est là qu'elle s'est aperçue de l'odeur. Une odeur de peinture pas sèche emplissait l'air, pourrissant la senteur fleurie que Marie s'efforcer de garder. Des tâches noires étaient disposées un peu partout dans le couloir. Surprise Crystal a empoignée la porte encore dégoulinante avant de la pousser du bout de doigts.

- Qu'est-ce que c'est qu'ça? avait-elle laisser échapper.

La chambre d'ordinaire si ordonnée, était en miettes. Le lit avait été déplacé, comme frappé de toute part. Tous les meubles de la pièce avait été cassés, et renversés, les vêtements qui jonchaient le sol étaient couvert de peinture, le miroir sur pied était maintenant étendu contre le rideau déchiré, et les murs... Les murs portaient des dégoulinures de peinture, de cette horrible couleur noire. Les pots se trouvaient près de la porte menant à la salle de bain, comme posés précipitemment. Crystal avança avec peine jusqu'à la porte entrouverte.

- Cassi', t'es là? Qu'est ce qui s'est passé? demanda-t-elle à travers la porte.

Un souffle lui répondit. Comme un cri déchirant, mais resté silencieusement bloqué dans la gorge de la jeune fille. Crystal commença alors à sentir la panique l'envahir. Elle saisit la poignée et tira de toute ses forces. La porte resta immobile. Crystal tapa dessus, puis retira.

- Cassi', ouvre moi!

Elle tira de nouveau en gémissant sous l'effort. La porte céda, la poignée avec. Maintenue au sol, Crystal s'élança à quatres pattes dans la petite salle de bain. Le miroir bordé de faux or était de mille morceaux éparpillés partout sur le carrelage, mais Crystal n'eut pas le temps de les voir. Un hurlement striddent s'échappa d'elle alors qu'elle se précipita, dérappant contre les morceaux, glissant sur l'eau, et surtout sur le sang. Ce liquide écarlate se répandit sous les jambes tremblantes de Crystal, peu l'importait. La seule chose qu'elle voyait, c'était le corps tordu de sa si petite soeur chérie. Et ses poignets, ses poignets ouverts, laissant couler son si précieux sang. Crystal s'en saisit et les serra contre ses doigts. Cassidee ne faisait même attention à elle, le visage décomposé par la douleur, elle respirait à peine.

- Oh mon dieu, oh mon dieu, oh mon dieu...

Inondée par tous ces liquides qui l'emprisonnait, Crystal fouilla dans sa poche d'une main, attrapant une serviette de l'autre. Alors qu'elle tamponnait les ouvertures causées par sa soeur, elle hurla à travers le téléphone pour qu'on lui envoie une ambulance.

- Avec quoi c'est elle ouvert les poignets? demanda une voix féminine.

- Qu'est ce que j'en sais? cria Crystal.

- Regardez autour de vous, lui conseilla la voix.

Crystal passa sa main sous le corps de Cassidee qui gardait les yeux ouverts, mais fixant un point que Crystal ne pouvait voir. Et là, ces doigts rencontrèrent cette chose, froide, coupante, lui relançant son reflet derrière le sang.

- Un.. Un morceau de miroir?

Le silence au bout du fil, inquiéta la jeune fille. Puis, elle écouta attentivement la procédure à suivre. Raccrochant, elle glissa la tête de l'adolescente sur ses genoux, et elle attrapa les membres brisés de sa petite soeur pour essayer d'arrêter le sang. C'est à ce moment là, au moment où les sirènes commençaient à se faire entendre, que Cassidee ouvrit la bouche, pour laisser partir ce hurlement funeste, et déchirant, qui l'avait tant géné.

- Ca va aller, tout va bien se passer Cassi", je suis là, ça va aller! Tu m'entends ça va aller?!

Crystal hurlait pour couvrir la voix pétrifiante de Cassidee. Les larmes allèrent s'écraser sur le visage métamorphosé de cette dernière. Elle eut un hoquet. Et ce fut le noir total.

Moite, Cassidee ouvrit les yeux soudainement. Son coeur cessa de tambouriner, et elle calma sa respiration devenu précipité. Délicatement, de façon à ne pas réveillé Crystal endormie, elle se leva, et silencieusement, elle contourna le lit, puis se posta face à la porte blanchâtre aux reflets lunaires effrayants.

Posté par Kanae Ha à 22:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur 13/

Nouveau commentaire